Il n’existe pas de cure pour le VIH, mais des progrès considérables ont été accomplis au niveau du traitement

Le VIH peut maintenant être géré de la même manière qu’une maladie chronique et le stade le plus avancé, le sida, peut être évité. Mais on ne peut pas traiter les personnes qui ne sont pas diagnostiquées : faites-vous dépister!

Rester informé, prendre soin de sa santé et suivre son traitement comme indiqué : tout cela permet aux personnes séropositives de vivre au mieux, aussi longtemps que tous.

Je suis nouvellement infecté au VIH : que faire?

Si vous avez été nouvellement dépisté séropositif, consultez les guides  « Après avoir reçu un diagnostic du VIH » ainsi que « Point de départ : Vivre avec le VIH », édités par CATIE, pour obtenir de nombreuses informations utiles sur comment aborder votre nouvelle vie.

Il est primordial que vous vous mettiez en contact avec un professionnel spécialisé dans le VIH/sida le plus rapidement possible. De nombreux organismes sont là pour vous aider et répondre à vos préoccupations. Consultez notre guide interactif pour trouver un organisme proche de chez vous qui pourra vous aider à surmonter cette épreuve et accéder à des soins et services qui vous conviennent.

La plupart des organismes offrent par exemple de manière suivie :

  • Des services de counseling, soutien psychologique et social.
  • De l’aide à la navigation des services de santé pour vous simplifier l’accès aux soins médicaux adéquats.
  • Des services pratiques et de l’aide matérielle.
  • Des groupes de rencontre pour obtenir du soutien d’autres personnes partageant votre situation.
  • Des ateliers d’éducation pour mieux comprendre le VIH/sida et comment vivre avec tout en s’assurant une bonne qualité de vie.

Vous ne savez pas vers quel organisme vous orienter? Pour obtenir des conseils, contactez-nous au 647-393-6656.

Le but du traitement ? Une charge virale indétectable

La « charge virale », c’est le montant de virus présent dans votre sang. Le test de la charge virale fait partie d’un suivi régulier de toute personne vivant avec le VIH. Un traitement efficace peut faire baisser la charge virale à des niveaux si réduits qu’elle devient indétectable avec les appareils de test actuels.

Attention, cela ne veut pas dire que le virus a complètement disparu de votre corps : il est toujours présent dans le sang et dans les autres fluides corporels, mais il n’est pas visible dans les tests d’analyses.

Une charge virale indétectable permet de :

  • Renforcer votre système immunitaire
  • Mieux lutter contre les autres infections
  • Vivre en meilleure santé
  • Réduire les risques de transmission à votre ou vos partenaires sexuels
  • Lutter contre l’épidémie dans son ensemble

Mais attention :

  • La charge virale dans le liquide séminal et les fluides rectaux ou vaginaux peut rester plus élevée que celle dans le sang.
  • La charge virale peut varier en fonction de votre état de santé général.
  • Une charge virale indétectable ne vous protège pas des infections transmissibles sexuellement.
  • L’adhérence au traitement est la clé pour faire baisser la charge virale.

Commencer un traitement, c’est une première étape critique. Ensuite, suivre son traitement selon les indications de votre médecin est encore plus important. C’est que l’appelle « adhérence au traitement » ou « observance thérapeutique ». Cela implique :

  • Prendre le bon médicament à la bonne heure, chaque jour comme prescrit.
  • Respecter la posologie prescrite.
  • Respecter la méthode d’ingestion, comme par exemple avec ou sans nourriture.
  • Éviter de consommer des produits contre-indiqués par l’ordonnance.

Adhérer à son traitement non seulement augmente les chances de réduire la charge virale mais aussi réduit les risques de voir le virus développer une résistance aux médicaments.

Ressources

"Un guide pratique du traitement antirétroviral pour les personnes vivant avec le VIH"

Ce guide complet et mis à jour régulièrement offre des informations pour comprendre comment faire le suivi de sa santé, quelles sont les options de traitement, et comment prendre des décisions sur son traitement avec confiance. Que vous vivez avec le VIH depuis longtemps ou que vous veniez d’être diagnostiqué récemment, la lecture de ce guide vous sera fort utile pour être à l’aise avec votre traitement.

À lire sur http://www.catie.ca/fr/guides-pratiques/traitement-antiretroviral

"L’adhésion aux régimes de traitement : comment y réussir"

Ce bulletin, publié par la Fondation des personnes de Toronto atteintes du sida, fournit des explications sur le fonctionnement des médicaments, les risques liés à la non-adhésion au traitement, ainsi que des conseils pour mieux le suivre.

À télécharger depuis http://www.pwatoronto.org/french/pdfs/topic-treatment-adherence.pdf

"Un guide pratique des effets secondaires des médicaments anti-VIH"

Ce guide passe en revue les différents effets secondaires causés par les médicaments anti-VIH et propose des solutions possibles pour mieux y faire face.

http://www.catie.ca/fr/guides-pratiques/effets-secondaires-medicaments-anti-vih

"Vivre avec la co-infection VIH/hépatite C"

Ce guide fournit des renseignements sur le traitement et le maintien d’une bonne santé pour les personnes vivant avec les deux virus du VIH et de l’hépatite C.

À lire sur http://www.catie.ca/fr/guides-pratiques/co-infection-vih-hepatite

"Canadian Treatment Action Council"

CTAC (Canadian Treatment Action Council) est l’organisme non gouvernemental canadien dirigé par et pour les personnes vivant avec le VIH et la co-infection VIH/VHC et concentré sur l’accès aux traitements.

http://www.ctac.ca/french/home

Au delà du traitement, bien vivre avec le VIH passe par le bien-être physique, émotionnel, psychologique, mental et social. Apprenez-en plus en lisant notre page sur comment bien vivre avec le VIH.